LinkedIn : les 10 bonnes pratiques que COJT vous conseille

Formation webRéseaux Sociaux

À vrai dire, ce ne sont pas les restes de confinement qui nous ont poussé à publier cet article à propos de LinkdedIn… Ou presque… Cet article était bien au chaud et n’attendait que quelques ajustements (comme toujours avec la rédaction de contenu ;-)) et puis… et puis il y a eu le confinement et son lot d’urgences à traiter et surtout de clients à aider.

Le web a vu bon nombre de MOOC, webina(i)r, zoom, formation online et autres formats apparaitre. En effet, ils ont envahi la toile (et nos esprits) et sont pour la plupart très enrichissants.

Il semblerait que LinkedIn quant à lui a encore joué au parfait relai de ces nouvelles idées et articles de fond. Conséquence de cet accroissement de publications de la part de tous (nous y compris) : l’augmentation de demande de connexion sur nos profils !

Ce qui nous amène donc à notre sujet : l’utilisation de LinkedIn et comment gagner en visibilité

En effet, dans ces demandes de mise en relation : il y a celles qui commencent par un « bonjour » (la base en sommes), puis vient la raison pour laquelle la personne souhaite être en contact : domaine d’intérêt communs, secteur d’activité connexe… Bref…une relation humaine qui commence quoi.

Et puis il y a également les demandes sans raison ! Pas un bonjour, pas un « je vous contacte pour… » … rien… juste un clic sur un bouton « se connecter » … sans réelle demande de connexion finalement…

Alors, curieux que nous sommes, nous partons à la chasse aux indices : parfois on trouve… mais souvent non…pas de rapport entre les profils, pas de centres d’intérêts commun… rien… wallou…

Et si… Et si à la première connexion, la question à se poser était :

« Comment je ferai dans la vraie vie ? »

 

Si l’on reprend cet exemple de la demande de connexion… iriez-vous vers quelqu’un sans un « bonjour » ? sans parler ? juste en lui tapant sur l’épaule sans rien dire ? 

NON ! 

Nous sommes bien d’accord.

Alors pourquoi le faire sur LinkedIn ?! 

Soyons-nous, soyons vrai ! Et vous verrez, les mises en relation n’en seront que plus qualitatives.

Alors c’est vrai. LinkedIn est une machine. Et certains vous pousserons à tout commenter à tout va, à liker tout ce qui bouge…pour faire plaisir à l’algorithme de LinkedIn et remonter rapidement…

Mais cette méthode n’est clairement pas la notre.

C’est toute la différence entre qualité et…quantité 😉

 

Si vous choisissez la qualité, voici le reste des bonnes pratiques que COJT vous conseille : 

 

  1. Détaillez votre profil un maximum ! Plus vous en dites, plus vous aurez d’accroches avec vos futurs contacts
  2. N’oubliez pas de citer des exemples de réalisations, de clients, pour appuyer votre savoir-faire.
  3. Pensez « finalité chez l’internaute » plutôt que « titre de votre prestation « … En d’autres termes et pour illustrer par l’exemple : dites que « vous permettez à vos clients d’avoir plus de contacts prospects via leur site grâce au contenu » plutôt que simplement « stratégie SEO »
  4. Restez vous-même ! Il est vrai que faire plaisir à Linkedin en likant/commentant toutes les publications c’est bien : être aligné et droit comme dans la vraie vie…c’est mieux. Vous n’iriez pas dans une soirée business faire une tape sur l’épaule aux 200 convives ? Et bien là c’est pareil ! La qualité ! Pas la quantité…
  5. Respectez VOTRE rythme ! Il vaut mieux quelques minutes par jour plutôt que 2H tous les lundis. Pour le moment idéal…A vous de choisir : au petit-déj, en « pause » à 10H ? le soir… La clé c’est la régularité.
  6. N’oubliez pas votre page entreprise, postez des sujets de fond régulièrement. Et comme les pages « entreprise » ne sont pas favorisée par Linkedin : relayez sur votre profil personnel (idem pour vos collaborateurs, faites-en des ambassadeurs)
  7. Lorsque vous relayez : écrivez toujours un mot d’introduction en plus ! Pourquoi cette actualité / article est intéressant selon vous pour l’internaute qui vous suit ?
  8. On dit aux enfants de ne pas parler aux inconnus…sur LinkedIn c’est un peu pareil. On n’accepte pas automatiquement toutes les demande d’amis. Toujours envoyer un message pour confirmer l’intérêt avant l’acceptation de la demande (si possible car parfois, sans profil Premium donc payant, on se retrouve bloqué en nombre d’email interne). EN cas de blocage : accepter la demande + envoyer le message directement après).
    Ex de message :
    Bonjour, Merci pour cette invitation. LinkedIn étant un réseau virtuel permettant des rencontres réelles.
    Je vous propose de mieux connaître nos parcours et entreprises respectives.
    Je vous propose ainsi de venir dans mon groupe BNI – Lille entrepreneur (groupe business de chefs d’entreprise de la région lilloise) un jeudi matin.
    Nous pourrons échanger ensemble et vous pourrez aussi partager votre expérience auprès d’autres entrepreneurs.
    Vous seriez disponible jeudi matin ? A très vite.
  9. Et si pas de réponse sous 14 jours alors j’envoie une relance. Si pas de réponse sous 1 mois à cette relance et que ce nouveau contact ne post pas de contenu qui m’intéresse alors je supprime le contact de ma liste.
  10. Recommandez vos contacts (encore une fois, comme vous le feriez dans la vraie vie donc restez honnêtes, ne mentez pas). De plus, si vous faites le premier pas…ils feront le second en vous renvoyant l’ascenseur 😉

 

Et pour se former à Linkedin, vous-même ou en équipe (et peu importe votre niveau) : il y a les formations COJT 😉 

Menu