Les 5 indicateurs clés à suivre pour débuter sur Google Analytics

E-marketingRéférencement Naturel

Vous venez de créer un site ou blog et vous souhaitez analyser les données de trafic et de performances mais vous êtes un peu perdu ? Pas de panique, nous vous expliquons simplement et rapidement quels sont les 5 indicateurs clés à suivre pour débuter sur Google Analytics et réaliser une bonne analyse de votre site

Tout d’abord, qu’est-ce que la web analyse ?

La web analyse permet de quantifier la fréquentation d’un site en fonction d’indicateurs tel que le nombre de pages vues, les visites, la durée moyenne des visites….

Connecter Google Analytics à votre site vous permettra de suivre en temps réel les statistiques de votre site web. Outil très puissant, il a pour objectif la recherche de la performance d’une entreprise en étudiant le comportement des visiteurs sur les sites web ou applications mobiles.

Une fois connecté, vous allez découvrir un tas de données et vous n’allez pas forcément savoir par où commencer… Allons-y en douceur mais efficacement.

1/ Observer les données en comparant les plages de dates.

Premièrement, quand vous débutez sur Google Analytics, avoir des données c’est bien mais si vous n’avez pas d’éléments de comparaison, cela ne sert pas à grand chose. Il existe différentes possibilités pour permettre de visualiser les données tel qu’on le souhaite.

Vous pouvez sélectionner la plage de dates dans le coin supérieur droit. Pour observer une évolution, il vous suffit par exemple de sélectionner le mois de l’année en cours et de le comparer avec les mois de l’année d’avant. C’est la comparaison de ces 2 plages de dates qui vous donne  un pourcentage de progression ou de perte.

google-analytics-plages-de-dates

2/ Savoir différencier les principales données comme les sessions, les pages vues et les utilisateurs.

Ces 3 données sont les points clés de votre analyse. Ils vous permettent de connaître l’évolution de votre site au quotidien.

Sessions : les sessions représentent le nombre de visites individuelles initiées par l’ensemble de vos utilisateurs. Si un internaute reste inactif sur votre page plus de 30 minutes, une nouvelle activité sera considérée comme une nouvelle session.

La page vue : La page de votre site qui a été chargée par le navigateur de votre visiteur. Cette statistique montre le nombre total de fois où chaque page a été consultée. Cela permet de montrer quelle page a été massivement vue et quelle page l’a été moins.

Utilisateur : C’est le nombre de personnes uniques venues consulter votre site. Ce terme fait référence au navigateur d’un individu sur votre site. Un utilisateur peut visiter votre site plusieurs fois, avoir plusieurs pages vues et déclencher plusieurs appels.

exemple sessions utilisateurs pages vues google analytics

3/ Le taux de rebond : un indicateur clé !

Ce sont les sessions où une seule interaction a été enregistrée. En d’autres termes, M. Martin se connecte à votre site et le quitte aussitôt sans naviguer sur d’autres pages. Si le taux de rebond est bas, c’est plutôt positif car cela veut dire que l’internaute ne s’est pas contenté d’atterrir uniquement sur la page souhaitée mais qu’il y a trouvé un intérêt. Il trouve le site intéressant et navigue sur plusieurs pages. Un bon tunnel de conversion incite le visiteur à voir d’autres produits du site. Mais également, un site vitrine qui renvoie souvent vers un formulaire de contact s’assurera d’une bonne transformation.

En revanche, si le taux de rebond est élevé cela peut traduire plusieurs choses : soit l’internaute a trouvé tout de suite ce qu’il cherchait via la page de destination et il est tout de suite reparti, soit le site n’est pas attractif et le visiteur ne souhaite pas poursuivre la navigation ou encore certaines pages ne sont pas bien optimisées (flash par exemple) et ne permettent pas de s’afficher sur les tablettes ou mobiles…

4/ L’importance de savoir d’où viennent les internautes.

Pour comprendre d’où viennent vos visiteurs, il est important de connaître les différents canaux d’entrées, il y a plusieurs façons de venir sur le site internet :

Referral : le visiteur est arrivé sur votre site via un lien présent sur un autre site. Exemple : M. Martin utilise un comparateur de prix, ce qu’il lit sur votre entreprise l’intéresse, il clique sur le lien “voir le site internet” qui le mènera à votre site

Direct : l’internaute a tapé directement le nom du site dans la barre d’adresse de son navigateur.

Social : L’internaute arrive sur le site via les réseaux sociaux.

Organic search : L’internaute arrive sur le site via une recherche sur les moteurs de recherche.

Email : L’internaute clique sur un lien présent dans un email ou une newsletter et atterrit sur le site.

Paid search : L’internaute est arrivé sur le site via les annonces payantes en haut des résultats de recherches Google et sur lesquelles il a cliqué (Campagne Google Adwords).

Display : L’internaute est arrivé sur le site en cliquant sur un lien sponsorisé.

Canaux Google Analytics

Il est important d’avoir des canaux d’entrée bien proportionnés pour ne pas dépendre d’une seule source d’entrée.  Les canaux vous permettent d’analyser la répartition du trafic sur votre site et de savoir lesquelles sont efficace est lesquelles sont à améliorer.

5/ Connaître les pages les plus vues de son site :

Débuter sur Google Analytics et découvrir quelles sont les pages les plus vues est un indicateur clé de performance. Cela vous permettra de savoir quels sont les produits/services qui plaisent le plus à vos visiteurs. Mais également de savoir quels sont les sujets qui intéressent le plus et ce qui serait judicieux de mettre en avant sur votre page d’accueil.

Envie d’en savoir plus ? COJT est le facilitateur e-business qu’il vous faut !  Nous vous proposons un accompagnement sur-mesure pour vous permettre de mieux comprendre vos enjeux sur le web !

Menu